La grille horaire est ajustée à votre fuseau horaire [08H49 HE]. Vous pouvez changer de fuseau horaire à l'aide du bouton dans le coin à droite.

X

Blogue TV5

Blogue TV5

retour aux blogues

Voir le monde autrement

Seïdou, se chausser à la façon côte ivoirienne

ÉCRIT PAR : Lea Jessica Gauthier
PUBLIÉ LE : 2 août 2017

Enfant, en Côte-d’Ivoire, Seïdou Dembélé se rend tous les jours à la gare pour cirer les chaussures des passants afin de récolter quelques sous pour aider sa famille. Petit bagarreur de rue, il commence à chanter et apprend à jouer de la guitare à 15 ans dans le but de contrôler sa sourde violence. « Au départ, je faisais tout en cachette. Ma famille musulmane pratiquante n’aurait pas compris. »

Mais dès que sa vocation artistique prend son envol sous le nom de scène Dakka, il a cette volonté d’assumer pleinement sa passion pour le reggae. « Pendant huit ans, je n’avais pas le droit de voir mes parents. On me considérait comme un délinquant. On pensait que j’étais devenu fou. » Parallèlement, il apprend à travailler le cuir. Il ouvre sa première cordonnerie à Abidjan en 1998, avant de faire la rencontre de Julie, une Canadienne qui travaille alors au Mali.

Le couple décide de venir s’installer à Montréal et d’ouvrir la cordonnerie Dakissa. « Chez moi, rien ne se perd, tout se répare ! » lance-t-il à tous ses clients. Aujourd’hui, il a repris contact avec sa famille et travaille aux côtés de son frère Bamako venu le rejoindre. Seïdou est bien plus qu’un cordonnier rasta; c’est un rayon de soleil dans notre hiver québécois et un être fort qui s’est construit un destin hors des voies qu’on lui imposait.

HeapMedia53053

HeapMedia53052

HeapMedia53051

En plus d’offrir un service de réparation des chaussures, Seïdou fabrique lui-même des pièces en cuir incroyables. Passez le voir à la cordonnerie Dakissa.

Crédit photos : Joannie Lafrenière pour TV5

Voir le monde autrement

Suggestion