La grille horaire est ajustée à votre fuseau horaire [15H43 HE]. Vous pouvez changer de fuseau horaire à l'aide du bouton dans le coin à droite.

X

Jusqu'au dernier. La destruction des Juifs d'Europe

Épisodes

La fin des illusions

Résumé de l’épisode 1

Allemagne 1933. Adolf Hitler, à la tête du parti nazi, vient d’être nommé chancelier et s’apprête à diriger une République minée par la crise économique et l’inflation. Il s’appuie sur le culte de la personnalité édifié par la propagande de Joseph Goebbels qui diffuse les idées nazies, xénophobes et antisémites, qu’Hitler a affirmé dès la Première Guerre mondiale et réitéré dans Mein Kampf : les juifs, affirme-t-il, font partie d’une conspiration internationale contre l’Allemagne.
Il va utiliser la puissance de l’État allemand, devenu le IIIe Reich en 1934, pour exclure progressivement les 600 000 citoyens allemands de confession juive de la société, pour les forcer à émigrer, pour les anéantir.

Dès 1933, il leur est interdit d’exercer des métiers en contact avec le public : acteur, journaliste, musicien et bientôt professeur d’université. Goebbels fait brûler en place publique les auteurs que les nazis considèrent comme dégénérés dans un gigantesque autodafé en mai 1933. Comme les entreprises et les commerces juifs sont encore légaux, en avril 1933, Goebbels appelle au boycottage. C’est un échec. Mais dans l’opinion publique soumise à la propagande depuis deux ans, s’impose de plus en plus en plus l’idée que les juifs sont un groupe distinct de la société allemande et que la ségrégation imposée aux juifs est justifiée : ils n’ont plus leur place en Allemagne.

Alors que la violence physique devient systématique à partir de l’été 1935, que les exactions se multiplient dans la quasi-indifférence de la société allemande, dans les bureaux du ministère de l’Intérieur, des juristes nazis définissent qui est juif et donc qui il faut exclure de la société allemande.

Les lois de Nuremberg en septembre 1935 retirent notamment leur nationalité aux juifs allemands. Dès lors les services de sécurité, polices d’État et police politique du parti, toutes sous la direction de Himmler vont devenir les fers de lance de la politique antijuive du IIIe Reich. Reinhard Heydrich à la tête du SD, le service de renseignement de la SS, et son bras droit Adolf Eichmann, responsable de l’émigration des juifs, vont jouer un rôle central dans l’extermination des juifs d’Europe.

Le 12 mars 1938, le IIIe Reich annexe l’Autriche sans rencontrer la moindre opposition et sans la moindre réaction des démocraties occidentales. Eichmann met en place un bureau central pour pousser les 100 000 juifs autrichiens à émigrer en abandonnant tous leurs biens accaparés par le Reich. Moins d’un an après l’annexion, la moitié des juifs autrichiens auront quitté leur pays.

L’Autriche va servir de modèle à la spoliation et à l’émigration des juifs d’Allemagne. Mais les démocraties occidentales ne sont pas prêtes à accueillir les réfugiés et la conférence d’Evian, initiée en juillet 1938 par le président américain, Franklin Roosevelt, est un échec annoncé. La Suisse, pays frontalier et neutre, demande à ce que les passeports des juifs du Reich soient marqués d’un J, pour leur refuser l’entrée, de peur qu’ils ne s’installent sur le territoire helvétique.

Détails

  • Catégorie : Épisode documentaire
  • Année de production : 2013
  • Pays d'origine : France
  • Durée : 00:52:00

GÉNÉRIQUE

  • réalisateur: Blanche Finger
  • réalisateur: William Karel

Grandes guerres

À propos

Jusqu'au dernier. La destruction des Juifs d'Europe

Soixante-dix ans après la libération du camp d’Auschwitz, notre film en huit volets sur la destruction des Juifs d’Europe a pour ambition d’explorer une histoire qui s’enracine avant même le début du XXe siècle et se déploie aujourd’hui encore. Avec une unique question : comment, et non pourquoi, la « Shoah » a-t-elle pu être pensée, mise en place et exécutée, en Allemagne, mais aussi dans tous les pays occupés par le Reich et les collaborationnistes ? Et un parti pris : recadrer le questionnement relatif à la Shoah dans une période où l’on voit simultanément les historiens approfondir leurs recherches et le discours public banaliser l’extermination des Juifs.

En raison de sa nature et de son ampleur, le génocide perpétré par le régime nazi contre les Juifs de 1933 à 1945 a profondément marqué l’histoire contemporaine. Notre film va raconter comment la « Solution finale » est née de la volonté qu’eurent des hommes de détruire jusqu’aux cadavres, à la langue et à la mémoire d’autres hommes. Ce génocide unique dans l’histoire par son caractère systématique fut l’oeuvre de toute une société moderne et industrielle, mobilisant l’ensemble des secteurs du régime et notamment les élites conservatrices, dont l’appui fut capital pour l’installation de la dictature nazie et l’accomplissement de ses forfaits.

Détails

  • Catégorie : Documentaire
  • Année de production : 2013
  • Pays d'origine : France

GÉNÉRIQUE

  • réalisateur: Blanche Finger
  • réalisateur: William Karel