La grille horaire est ajustée à votre fuseau horaire [14H29 HE]. Vous pouvez changer de fuseau horaire à l'aide du bouton dans le coin à droite.

X

Blogue TV5

Blogue TV5

retour aux blogues

Terre-Neuve

ÉCRIT PAR : TV5Blog_author_empty-fr
PUBLIÉ LE : 15 novembre 2016

Après avoir fait le tour de la planète, j’étais contente de retrouver mes repères sur une île canadienne. Même monnaie, même passeport, mêmes langues officielles et juste un léger décalage horaire pour marquer la distance. Ah, quelle naïveté! L’hétérogénéité canadienne n’avait pas fini de me surprendre! Même si on est théoriquement dans le même pays, on est clairement ailleurs quand on arrive à Terre-Neuve.

Déjà, il y a la langue. Je vous le jure, je ne comprenais rien à leur anglais. Y’a des tonnes de mots et d’expressions qui m’échappaient complètement. Par exemple, si on vous trouve drôle, on dira « I just dies at you » (oui, dies!) et un garçon, un « boy » se prononce « buy ». J’ai passé la semaine à demander aux gens de répéter.

HeapMedia43620

J’écoute très attentivement Stephen Brinson, avant d’aller à la pêche avec lui.

Notre productrice locale, Angela Antle, en plus de nous offrir une aide précieuse pour nos tournages, servait également d’interprète. Au Canada, quand même!

Avec la réalisatrice, Joanne Robertson, on a passé des heures et des heures dans la fourgonnette (Terre-Neuve, c’est grand comme le Royaume-Uni!) à discourir avec Angela des particularités de Terre-Neuve, de sa relation avec la morue, du Québec, de notre amour pour Michelle Obama et de la médiatisation du couple Trudeau-Grégoire! Un road trip féminin mémorable, en roulant à seulement 80 km/h pour éviter un éventuel orignal en promenade du dimanche.

HeapMedia43621

Thelma, Louise and Louise! À gauche, Angela Antle, journaliste basée à Saint-Jean et à droite, Joanne Robertson, réalisatrice

Force est d’admettre qu’il y a quelque chose de très fort dans l’identité et la fierté des Terre-neuviens (j’ai d’ailleurs eu ce même constat chez les Féringiens, aux îles Féroé, également grands pêcheurs de morue). Serait-ce le fait de réussir à survivre dans ce territoire immense et éloigné, au climat inhospitalier et aux perspectives d’emplois limitées ? Ou alors, serait-ce le fait qu’ils ne sont entrés dans la Confédération canadienne qu’en 1949, bien après les autres provinces et territoires (à l’exception du Nunavut) ? Je ne saurais dire.

Sans vouloir lancer de débats politiques ou déterrer l’accord du lac Meech, j’ai tout de même eu une forte impression à Terre-Neuve, après seulement une semaine là-bas : il existe bel et bien plus qu’une société distincte au Canada…

I knows you shouldn’t go there! (traduction : allez-y! Ça vaut vraiment le détour!) ;)

HeapMedia43619

Les fameuses maisons « jelly bean » à Saint-Jean
Mon périple
  • Montréal – Saint-Jean : je sais, presque trop simple. On ne peut appeler ça un périple !

Suggestion