La grille horaire est ajustée à votre fuseau horaire [16H28 HE]. Vous pouvez changer de fuseau horaire à l'aide du bouton dans le coin à droite.

X

Blogue TV5

Blogue TV5

retour aux blogues

Grande Comore

ÉCRIT PAR : Sophie Fouron
PUBLIÉ LE : 1 novembre 2016

Par où commencer ? Grande Comore est probablement l’île qui nous a offert le plus grand dépaysement de la saison.

Cette petite île colorée de l’océan Indien, située entre le Mozambique et Madagascar, fait partie de l’archipel des Comores, indépendant de la France depuis 1975 (sauf Mayotte, restée française).

On revenait d’un tournage à la Réunion (un autre département français) et le contraste a été brutal. Les cases en tôle, les routes quasi impraticables, les pannes d’électricité tous les jours : la vie est dure à Grande Comore.

Pourtant, malgré les énormes défis, on perçoit une vitalité, une énergie et une tranquillité appréciée sur cette petite île de 400 000 habitants. 60 % de la population comorienne a moins de 25 ans, et ça se sent. Ceux qui décident de rester ont une envie réelle de faire progresser les choses. Il est aussi vrai que beaucoup de Comoriens tentent de quitter l’île au péril de leur vie, dans l’espoir d’un avenir meilleur à Mayotte ou en France. On les surnomme les « je viens » quand ils sont en visite, en opposition aux « je reste », alors on pourrait très bien entendre une phrase comme : « Regarde le “je viens” qui discute avec un “je reste” au café! » Ça fait partie de leur réalité et de leur vocabulaire.

Un des moments les plus fascinants de notre séjour à Grande Comore aura été sans contredit le tournage d’un « grand mariage ». Tradition unique et puissante sur l’île, cette célébration détermine votre rang dans la communauté et vous assure une reconnaissance sociale de notable. Pour certains, dont les plus jeunes, cette tradition toujours bien vivante et extrêmement onéreuse est incompatible avec la modernité et le développement économique de l’île. J’en ai discuté avec beaucoup d’intérêt avec Anliyat, la mariée.

HeapMedia43576

Une des cérémonies du Grand Mariage, celle-ci réservée aux femmes.

Nous avons assisté à quelques cérémonies (le grand mariage dure 9 jours!) et nous avons été ébahis devant tant de joie, de faste, d’or et de rituels. La procession des hommes en habits traditionnels qui arrivent à la maison de la mariée en brandissant les offrandes d’or au son du chant des femmes est un souvenir qui restera longtemps gravé dans ma mémoire. Impressionnée et émue, j’ai senti à ce moment précis, toute l’importance et le poids des traditions de cette microsociété.

HeapMedia43574

Toute l’équipe au grand mariage d’Anliyat et Khitami

Contrastant avec les festivités ostentatoires du grand mariage, on a également fait connaissance avec Sittina, une jeune et formidable cultivatrice d’ylang-ylang, dont l’huile essentielle est l’ingrédient principal du Chanel No 5. Cette jeune agronome allumée et inspirante représente selon moi le plus bel exemple de débrouillardise et d’entrepreneuriat comorien.

Et que dire de ces pêcheuses qui parlaient peu français, mais avec lesquelles j’ai communié d’une tout autre façon, filet à la main et les deux pieds dans l’eau !

HeapMedia43575

Bateaux de pêcheurs à Moroni, la capitale.

Les Comores auront donc été pour moi un voyage de découvertes culturelles époustouflantes, mais surtout un voyage de rencontres avec des gens ouverts et souriants, qui ont peu à donner, mais tout à offrir. Marahaba mindji, amis comoriens ;)

HeapMedia43573

L’avenir des Comores :)
Mon périple
  • De la Réunion- Mayotte
  • Mayotte-Moroni (Grande Comore). On n’était vraiment pas loin :)

Suggestion